La Lune des Foins

Nous voici à la lunaison du mois de juillet, le soleil brille et assèche les herbes ondulant dans les prés. Bientôt, la période de fauchage va commencer, des meules de foins jaunes comme la Lune décoreront les champs, comme d’étranges sculptures végétales.

De la longévité du chêne à la paix de l’olivier, en passant par l’humilité de l’aulne, nous allons partir à la découverte de notre Arbre de Vie, celui auquel nous pourrons nous relier et qui nous soutiendra le long de notre parcours.

 

La Lune des Foins

Nous voici à la lunaison du mois de juillet, le soleil brille et assèche les herbes ondulant dans les prés. Bientôt, la période de fauchage va commencer, des meules de foins jaunes comme la Lune décoreront les champs, comme d’étranges sculptures végétales.
Cette Lune des Foins brillait dans les cieux du mois de Messidor, lorsque le calendrier Républicain était de rigueur. Le nom des mois de ce calendrier furent choisis par le poète Fabre d’Églantine. L’idée qui lui servit de principe fut « de consacrer par le calendrier le système agricole et d’y ramener la nation, en marquant les époques et les fractions de l’année par des signes intelligibles ou visibles pris dans l’agriculture ou l’économie rurale». Ainsi du 19 juin au 18 juillet, la lune brille dans le mois de Messidor. Nommé d’après le mot latin « messis », qui signifie « récolte », il tire son nom « de l’aspect des épis ondoyants & des moissons dorées qui couvrent les champs de juin et juillet ».
Mais, si cette lunaison conservera un aspect champêtre, nous allons quitter les champs d’herbes fraîchement fauchées et nous rafraîchir dans l’ombre d’un sous-bois.Remontons encore un peu le temps, et après la période de la Révolution en France, retrouvons-nous en plein mois de Juillet, dans la Rome Antique.
En ces temps,vers la mi-juillet, étaient célébrées les Lucaria, une fête dédiée à une divinité sans nom, qui présidait aux forêts (lucus). Les Lucaria mettaient à l’honneur la divinité du bois qui, après la défaite des Romains contre les Gaulois, offrit une possibilité de retraite et sauva la vie à des milliers de Romains, les accueillant et les cachant sous un épais manteau végétal. Les Lucaria sont ainsi consacrées à toutes les forêts et divinités des bois.Alors en cette Lunaison, nous allons nous aussi mettre le végétal à l’honneur.Nous allons dessiner notre arbre totem. Arbre vient du vieux latin « arbor », que l’on rapproche parfois de l’indo-européen commun er(ə)d-, « grandir, grand ».
Si l’arbre en général représente le cosmos, la vie ou l’Homme, chaque espèce d’arbre représente une qualité particulière.
De la longévité du chêne à la paix de l’olivier, en passant par l’humilité de l’aulne, nous allons partir à la découverte de notre Arbre de Vie, celui auquel nous pourrons nous relier et qui nous soutiendra le long de notre parcours.A travers les différentes parties de l’arbre, des racines creusant les profondeurs cachées de la Terre à sa cime fendant fièrement le Ciel et ses mystères, nous allons grandir vers les cieux pour retrouver la Lune en s’élevant sur la cime de notre arbre totem, qui se révélera une source de connaissance et de guidance extrêmement précieuse sur notre chemin parfois ombragé. Alors, olivier, chêne, palmier ou baobab, sortez vos crayons : nous allons prendre un grand bol d’air frais et de verdure !

 

Au cours de cette Lune du Loup, nous étudierons la tradition chamanique et établirons une relation avec la Terre, Pacha Mama, comme la nomment certaines tribus indiennes.

Nous ferons aussi des voyages chamaniques, regarderons du côté de certains rites de passage qu’effectuaient les Indiens d’Amérique, créerons une roue médecine…

Alors apprêtez-vous à voir la lune briller sur les plaines amérindiennes pour vous transporter un instant hors du temps et entendre le bruit des sabots d’un troupeau de buffles s’approchant !

Et le soir quand la lune est claire, allons hurler à sa beauté à l’unisson avec tous les loups !

 

Un bref aperçu

12 Chapitres

330 Pages

Voici un bref aperçu du septième chapitre de ce livre, la Lune des Foins, dont le thème est : le Végétal Totem.

QUELQUES PAGES

Envie de vous retrouver? De vous reconnecter à la Nature? Alors aidez-vous de la Lune pour avancer dans vos projets et vous (re) découvrir. Amusez vous avec les exos, citations et chouettes découvertes… A lire pour se faire du bien !

Candice Hermal sur Les Lunes d’Hiver.

D’abord, ce livre est beau ! Y sont abordés les cycles de la lune et leurs magies. Il laisse la part belle au développement personnel. Il n’a qu’un seul inconvénient : une fois qu’on en a un, on les veut tous ! Bravo et merci à l’auteure qui maîtrise son sujet !

Catherine Galiay sur « Les Lunes de Printemps ».

Ce livre est un chef d'œuvre. Une invitation à revenir à soi et à reprendre contact avec la nature.l'ayurveda et le yoga y sont abordés de manière très poétique avec des conseils bienfaisants. Des photos , des citations, toutes plus belles les unes que les autres. Un guide spirituel à la lumière de la lune, du yoga et de l'ayurveda...

Ysa sur « Les Lunes de Printemps ».

n’attendez plus !

Ouvrez votre porte à la magie et laissez-vous emporter au gré des Lunes.

entamez le voyage